Paris Chérie.

IMG_3017

IMG_3026

IMG_3118IMG_3176

IMG_3232  IMG_3257

N.B: This is not “The perfect Guide for a week and a half in Paris”, or “how to keep your dignity in the city of lights”. It’s rather a concise version of the hectic past two weeks, which can be summarized in the pictures below. After all, a picture is worth a thousand words, no?IMG_6360

I arrived on a warm Sunday evening—it was 20 degrees actually, which is cold for me, but Parisians don’t seem to find it cold. I didn’t immediately feel that I was in a completely different country. In fact, it almost felt like home, but with noise at 2 A.M*.

This city never sleeps. The first three days, I had not more than 5 or 6 cumulated hours of sleep simply because it was too hot to not open the windows—how lucky am I to escape from Lebanon’s heat wave to find another one here?

I finally decided to close the windows and accept the idea that I’ll have to sleep without an AC.

I realized I was in Paris as soon as I saw the Haussmannian Buildings, the arcades in Rue de Rivoli, and the perspective in each corner of this city. It definitely has a unique charm. However, I wasn’t able to locate myself all the time because all the buildings are alike, which can be a little confusing for non-Parisians.

Things got a little weird later. I’ve probably lost around two or three pounds because I walked more than I ever did in my entire life. Parisian people despise cars and prefer walking, but awkwardly, there’s always endless traffic**. That’s probably why most people here are so skinny.

They also have a great sense of style—most of them, at least. While I was sweating in my T-shirt and my lightest pair of jeans, men here still managed to look good in a suit. Seriously people, please tell me how they do it.

You’ll excuse me for the lack of self-portraits, but I couldn’t find a way to look acceptable under a burning sun and a 40-degree temperature.  But still, I’m in love with the city.

*I went to Wissous, a small village a little bit away from Paris to get a moment of peace.

** There’s also the subway, which is definitely humans’ most brilliant invention. I had never been in one during the past 19 years, but thanks to the RATP app, I haven’t got lost yet.

From top to Bottom: Fascination in front of Opéra Garnier,  A calm morning in Jardin des Tuileries, a Huge number of tourists at the Louvre, a Chimeric sunset in Wissous, a Self-Portrait after having experienced airplane dehydration and an overdose of Lindt Chocolate.

IMG_3082

N.B: Ceci n’est pas « Le guide ultime pour un séjour d’une semaine-et-demi à Paris », ou « Comment garder sa dignité dans la ville lumière ». Ceci est plutôt une version brève des deux semaines précédentes qui furent très chargées, mais qui peuvent être résumées grâce à ces quelques photos. Après tout, une photo vaut bien mille mots, non ?

Je suis arrivé un Dimanche soir où la température était de 20 degrés—ce qui est froid pour moi, mais les Parisiens n’ont pas l’air de partager mon avis. Je ne me suis directement senti dans un différent pays. En fait, je me suis presque senti chez moi, mais avec beaucoup de bruit à deux heures du matin.

Cette ville ne dort jamais. Les trois premiers jours, j’ai dormi en total 5 ou 6 heures parce qu’il faisait trop chaud pour fermer les fenêtres—moi qui avais fui la canicule au Liban, quelle chance.

J’ai finalement décidé de fermer les fenêtres et me faire à l’idée que je devrai dormir sans la clim.

J’ai réalisé que j’étais à Paris dès que j’ai vu les immeubles Haussmanniens, les arcades de la Rue de Rivoli, et la perspective présente dans chaque coin de la cité, qui a sans aucun doute un charme unique. Par contre, je n’ai pas pu savoir où je suis tout le temps parce que tous les immeubles se ressemblent, ce qui peut être un peu déroutant pour les non-parisiens.

Les choses sont devenues un peu bizarres après. J’ai probablement perdu un ou deux kilos parce que j’ai marché plus que je ne l’ai fait durant toute ma vie. Les Parisiens détestent les voitures, et préfèrent marcher, mais bizarrement, il y a tout le temps des embouteillages.** C’est probablement pourquoi ils sont tous sveltes.

Ils ont aussi beaucoup de style—enfin, la majorité. Pendant que je transpirais dans mon T-shirt et mon plus léger jean, les hommes ici arrivaient à paraitre élégants dans un costume. Sérieusement, dites-moi comment ils le font.

Vous m’excuserez pour le petit nombre d’autoportraits, mais j’ai trouvé aucun moyen de ressembler     à quelque chose sous un soleil brulant et une température de 40 degrés. Mais quand même, j’adore Paris.

*Je suis allé à Wissous, un petit village proche de Paris, pour avoir un moment de paix.

**Il y a aussi le métro, qui est sans aucun doute la meilleure invention que l’homme ait créée. Je n’en avais jamais vu un auparavant, mais grâce à l’application RATP, je ne me suis pas encore perdu.

De haut en bas: Fascination devant l’Opéra Garnier,  Un matin calme dans le Jardin des Tuileries, un nombre incroyable de touristes devant le Louvre, un coucher de soleil chimérique à Wissous, un autoportrait après avoir subi la déshydratation de l’avion, et une overdose de chocolat Lindt.

Advertisements

4 thoughts on “Paris Chérie.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s