Bonjour.

 

img_3267

img_3316 img_3305

img_3300

img_6416

img_3144

img_3305

It’s been 3 weeks les amis. 3 whole weeks in Paris. I would be tempted to say that time passed quickly—most of the time it does, but some days passed way too slowly, especially because of the one-hour difference between France and Lebanon. It’s nothing you’ll say—It might be true, but it still makes a difference. I sleep at 10 and wake up at 7, but there’s always something I have to do.

Every corner here is still new to me, and I still get amazed when I see a house or a building some might find banal. An Haussmannian building for me is a real masterpiece. For my French relatives, however, it’s nothing but a building. This will probably change in a couple of months, but let’s be honest, Paris is, without any doubt, an Instagrammer-friendly city. I took so many pictures that I had to transfer the ones on my phone and my two SD Cards on my hard disk several times.    

The weird thing is that I can’t find a pair of jeans. The nightmare began in Lebanon when I was searching for a solid, blue, normal one. But each one seems to have something I don’t like.

I continued my quest in the city of Lights, but the search was vain. I’ve put my search on hold since the beginning of my courses, but I’m starting all over again next Friday. I’m currently surviving on two pairs of jeans—and some trousers. It’s not that bad, but I wonder why this quest is taking so long. Every pair has—too many—tears, a weird color, or an unreasonably large cut—I’m not against trying flare pants, but I’m not going back to straight-cut jeans, at least not now.

By the way, don’t forget to eat your vitamins kids, the flu-season is coming.

P.S: I have no idea why Parisian people have a reputation for being cold. They were all very kind with me and helped me every time I got cold—and trust me, it happened too many times.

Pictures taken in Avenue Montaigne, Avenue George V, Rue de Rivoli, and Hotêl Le Meurice, and in front of the Eiffel Tower. Self-Portrait by yours truly wearing The Kooples trench, American Rag Shirt, and Zara Trousers.


img_3302

img_6608

Ça Fait trois semaines les amis. 3 semaines entières à Paris. J’aurai bien aimé dire que le temps passe rapidement ici—très souvent, oui, mais quelques jours se sont écoulés trop lentement, spécialement à cause de l’heure de différence entre la France et le Liban. Ce n’est rien, vous me direz—c’est peut-être vrai, mais ça fait quand même une différence. Je me couche à 22 heures et me réveille à 7 heures, mais il reste toujours quelque chose à faire.

Chaque recoin est encore nouveau pour moi, et je me laisse séduire à chaque fois par un bâtiment que certains trouveraient banal. Un immeuble Haussmannien est un vrai chef-d’œuvre. Pour mes proches Français, ce n’est rien d’autre qu’un immeuble. Ça va probablement changer dans les quelques mois qui viendront, mais on ne va pas se mentir, Paris est sans aucun doute une ville idéale pour les utilisateurs d’Instagram.  J’ai pris tellement de photos que j’ai dû transférer celles sur mes deux cartes SD et mon téléphone plusieurs fois sur mon disque dur.

Mais la chose bizarre c’est que je n’arrive pas à trouver une paire de jeans. Le cauchemar a commencé au Liban, quand je cherchais une paire de jeans bleue, et normale. Mais elles avaient toutes quelque chose que je n’aimais pas.

J’ai continué ma quête dans la Ville Lumière, mais en vain. J’ai mis ma recherche en veilleuse depuis le début des cours, mais je compte bien la reprendre ce week-end. Je survis actuellement sur deux paires—et quelques autres pantalons. Ce n’est pas si grave, mais je me demande pourquoi cela prend si longtemps.  Chaque paire a—beaucoup trop—de déchirures, une couleur bizarre, une coupe trop large—je ne suis pas contre essayer un jean à la coupe flare, mais je ne compte pas du tout revenir à une coupe droite, en tout cas, pas maintenant.

Au fait, n’oubliez-pas de manger vos fruits es amis, la saison du rhume approche.

P.S : Je ne comprends pas pourquoi les Parisiens ont la réputation d’être froids. Ils ont tous été très gentils avec moi, et m’ont aidé à chaque fois que j’étais perdu—et croyez-moi, c’est arrivé beaucoup de fois. Photos prises dans l’Avenue Montaigne, l’Avenue George V, Rue de Rivoli, à l’intérieur de l’hôtel Le Meurice, et devant la Tour Eiffel. Autoportrait dans lequel  je porte un Trench  The Kooples, une chemise American Rag, et un pantalon Zara.

Advertisements

2 thoughts on “Bonjour.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s